Préparer un biberon

Les meilleurs conseils pour bien préparer et conserver un biberon

Bien que l’allaitement maternel soit plus que recommandé par les professionnels de la puériculture, bon nombre de parents optent pour le biberon industriel. Ce dernier n’a pas les propriétés nutritives les plus optimales mais représente une alternative intéressante dans le cas où la maman n’a pas la possibilité de donner le sein. D’autant plus que ce type de lait a une composition  qui respecte les règles européennes. Vous avez opté pour du lait en poudre plutôt que liquide ? Il faudra prendre certaines précautions lors de la préparation jusqu’à avoir un lait homogène répondant aux besoins de votre enfant. Il faudra également passer par plusieurs étapes pour vous assurer que la préparation convienne réellement au bébé. Pour vous aider dans cette démarche, voici quelques réflexes à adopter pour préparer et conserver un biberon dans les règles de l’art. 

La fabrication du biberon en quelques étapes

Commencez par vous laver les mains et vous installer sur un comptoir propre pour tout avoir à portée de main. Versez suffisamment d’eau dans le biberon, en fonction de l’âge de votre enfant. Utilisez de l’eau légèrement minéralisée si possible, issue d’une marque de puériculture ou comportant l’indication « Adapté au nouveau-né ».  

En fonction de vos habitudes, utilisez une casserole pour le bain-marie ou un chauffe-biberon afin de chauffer le biberon dans une eau à 40°C au maximum. N’utilisez jamais un four à micro-ondes parce qu’il ne permet pas un chauffage uniforme, ce qui peut provoquer un risque de brûlure. 

Versez la dose de poudre appropriée, au moyen du verre-doseur intégré dans la boîte de lait. Le verre-doseur doit être arasé grâce à un couteau propre ou au bord de la boîte. Sachez qu’un verre-doseur est l’équivalent de 30 ml d’eau.

Fixez la tétine, replacez le couvercle et secouez le biberon en le retournant entre vos mains jusqu’à dissolution totale de la poudre. Avant de le donner à votre enfant, surveillez la température en versant de petites gouttes dans le creux de votre main. La température idéale du biberon doit être en-dessous de 37°C, température du lait maternel. Vous envisagez une sortie avec votre bout de chou ?

Préparez l’eau au préalable dans le biberon et, à la toute dernière minute, versez la poudre que vous aurez jaugée et conservée à côté, dans une boîte doseuse par exemple.

Conserver un biberon

Bien contrôler la préservation du biberon

Vous devez toujours concocter le biberon de votre enfant peu de temps avant de le lui donner. Une fois préparée, la composition du biberon à température ambiante doit être consommée dans l’heure qui vient. Si votre bébé ne le boit pas en entier, débarrassez-vous rapidement du reste. Au cas où le biberon a été réchauffé, ne le préservez pas au-delà de 30 minutes pour empêcher la présence de microbes en tous genres. En ce qui concerne la boîte de lait, vous ne devez jamais la stocker au réfrigérateur. Pensez à la boire dans un délai d’un mois après l’ouverture. Pour cela, nous vous conseillons de noter la date d’ouverture sur la boîte, par exemple. Si jamais vous utilisez un flacon de lait infantile liquide, vous devez, une fois ouverte, le préserver à 6°C au maximum au réfrigérateur, et à la consommer dans les deux jours.

Assurer un récurage méticuleux du biberon

Dès que le bébé est rassasié, nettoyez le biberon sans tarder ! Ensuite, vous pourrez effectuer le nettoyage plus en profondeur :

Désassemblez complètement le biberon.

Nettoyez-le avec de l’eau chaude, du liquide vaisselle et un aspersoir. Laissez sécher sens dessus dessous. Mais aussi, vous pouvez placer tous les composants du biberon immédiatement au lave-vaisselle.

Et pour terminer, un conseil de pro : utilisez 2 à 4 biberons pour favoriser un excellent roulement.

Images : nactalia.com ; babybio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *